Les types de tuiles selon les régions

Sommaire

Pour préserver le patrimoine de chaque région, la réglementation peut imposer une couverture en tuiles. C'est la commune et le SADP (service départemental de l'architecture et du patrimoine) qui déterminent le style de toiture s'intégrant le mieux à l'environnement et respectant le style architectural local.

Voici un aperçu des différents types de tuiles que l'on peut trouver dans nos régions.

Tuile plate

La tuile plate est utilisée principalement dans les régions Centre et Pays de la Loire, mais aussi dans l’ouest de la Picardie, la partie nord de l’Auvergne ou l’ouest parisien. En raison de sa composition et de sa structure, ce type de tuile :

  • S'adapte parfaitement aux toits pentus de plus de 39 % et à l'architecture de la région.
  • Présente des atouts majeurs en matière :
    • de sécurité : son épaisseur (10 à 16 mm) et son système de triple recouvrement garantissent sa solidité ;
    • d'étanchéité : seulement un tiers de la tuile plate est visible et les deux autres tiers représentent les parties couvertes.
  • Possède une forme élégante : la tuile plate est rarement plane. Elle est légèrement galbée dans le sens de la longueur ou de la largeur, de façon à faciliter l'écoulement de l'eau de pluie.
  • Offre un procédé de fabrication obtenu par sablage, poudrage ou engobage de minéraux vitrifiés à la cuisson à près de 1 000 °C. Cela assure à la tuile plate une longévité remarquable, puisqu'elle est insensible à la décoloration et à l'érosion.

Tuile canal

C'est un type de tuile que l'on rencontre fréquemment en Vendée, Poitou-Charentes, Auvergne, dans le Limousin, les régions méditerranéennes et la Corse. La tuile canal est de forme conique et présente les caractéristiques suivantes :

  • Elle se pose par glissement jusqu'au blocage afin d'assurer une parfaite étanchéité.
  • Elle s'adapte aux toitures à faible pente (entre 24 et 35 %).
  • La tuile canal résiste aux précipitations.
  • Elle est équipée d'un verrouillage destiné à la maintenir fermement à la toiture.
  • Elle peut s'installer sur une charpente légère en bois ou en métal.

Tuile à emboîtement

La tuile à emboîtement est le plus souvent posée dans les régions venteuses et pluvieuses, telles que le Nord, la Picardie ou la Normandie, mais elle est également très répandue dans le Grand Est et se trouve aussi à Perpignan. Elle est classée en quatre familles en fonction de ses reliefs et de son format, à savoir :

  • les petits moules à côtés : supérieur à 15 tuiles au m² ;
  • les tuiles petits moules : supérieur à 15 tuiles au m² ;
  • les grands moules à côtés ou à galbe : inférieur ou égal à 15 tuiles au m² ;
  • les grands moules d'aspect plat : inférieur ou égal à 15 tuiles au m².

La tuile à emboîtement, appelée également tuile mécanique, présente les avantages suivants :

  • se pose facilement et rapidement par glissement grâce au système d'emboîtement simple, double ou triple ;
  • facilite l'évacuation de l'eau en raison de sa forme ;
  • assure un maintien et une étanchéité parfaits ;
  • bénéficie d'un poids réduit : environ 38 kg/m² contre 65 kg/m² pour la tuile plate ;
  • nécessite un nombre de tuiles au mètre carré relativement faible : environ 15 tuiles par m² contre 65 à 75 pour la tuile plate, selon les modèles.

Couleurs des tuiles selon les villes et régions

Si l'esthétisme compte beaucoup dans le choix des tuiles, il importe en premier lieu de se conformer aux exigences en matière de réglementation pour la couleur de la toiture. On trouve aujourd'hui près de deux cents couleurs de tuiles différentes, un bon moyen de personnaliser son habitation.

Parmi les teintes les plus fréquentes, on peut citer :

  • bleu cobalt ;
  • ocre ;
  • rouge ;
  • noir ;
  • acier, etc.

On peut dresser une liste (non exhaustive) des couleurs caractéristiques des tuiles selon les villes ou régions. Par exemple :

  • Dans le Nord, c’est le rouge sombre, voire l’amarante, qui dominent.
  • En Languedoc-Roussillon et à Nîmes, la tonalité dominante est ocre.
  • En Haute-Normandie, les tonalités sont plutôt roses et ocres, tandis qu’en Basse-Normandie, elles s’étalent du rose au brun.
  • Dans le Béarn, on trouve un mélange d’ardoises grises et de tuiles brunes.
  • Dans le Cantal, là aussi, c’est le brun qui domine.
  • La région Alsace est caractérisée par des toits allant du brun sombre au rouge orangé.
  • Le Midi toulousain est caractérisé par le rouge de la terre cuite.
  • À Beauvais, les tuiles montrent des dégradés de bleu.
  • À Montpellier, le ton dominant est orangé et rosé.
  • À Annecy, les tuiles vont du rouge foncé au brun.
  • À Lyon, les toits sont majoritairement rouges.
  • À Grenoble, les teintes sont plutôt noires.

Vous souhaitez approfondir le sujet ?

Toiture

Toiture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Matériaux de couverture

Sommaire