Sommaire

Fréquente dans le Sud, la tuile canal, aussi appelée « tuile ronde » ou « tige de botte » est cette tuile en terre cuite en forme de gouttière. Son utilisation aussi bien en tuile du dessous qu'en tuile du dessus avec recouvrement permet de réaliser facilement une couverture étanche sur de nombreux types de toitures, même pour des particuliers.

L'esthétique des tuiles canal est inspirée des tuiles romaines des constructions très anciennes, à la différence que dans le cas d'un toit en tuiles romaines, les tuiles du dessus et les tuiles du dessous ne sont pas identiques.

Tuile canal : caractéristiques

La tuile canal serait née en Chine plus de 4 000 ans avant notre ère avant d'arriver autour de la Méditerranée sous l'influence romaine. Cette diffusion de la tuile canal dans le Sud s'opposait à la tuile plate née en Bourgogne et diffusée vers les Flandres.

L'ancienneté de la tuile canal s'explique par sa facilité de réalisation. En effet, il suffisait de faire sécher de la terre au soleil pour obtenir le matériau, la forme étant assurée par la dépose de la terre sur un simple tronc d'arbre durant le séchage.

Fabrication et usage

Facile à fabriquer grâce à sa forme simple de gouttière légèrement tronconique, utilisable aussi bien en tuile de dessous (concave) qu'en tuile du dessus (convexe), la tuile canal est restée toujours majoritaire dans le Sud puis s'est étendue au monde entier hors pratiques régionales (chaumières en Normandie, tuile vernissée en Bourgogne, ardoise en Bretagne ou encore lauzes en montagne).

Pour un pan de toiture en tuile canal, la tuile du dessous en forme de gouttière est appelée « tuile de courant » ou « tegula », alors que la tuile du dessus en forme de chapeau est appelée « tuile de couvert » ou « imbrex ». Les tuiles canal posées perpendiculairement à la jonction des pans sont appelées « faîtières ». La même tuile canal permet toutes ces utilisations.

La pose des tuiles canal

Les avantages de la tuile canal résident dans le fait de pouvoir utiliser la même tuile pour réaliser tout une couverture et de permettre de nombreuses méthodes de pose :

  • La pose sur chevrons discontinus : les chevrons (tasseaux ou linteaux) triangulaires placés dans le sens de la pente sont espacés les uns des autres d'un peu moins de la largeur d'une tuile. Les tuiles de courant sont placées entre ces chevrons et recouvertes ensuite des tuiles de couvert ;
  • La pose sur volige. Les voliges sont ces planches jointives qui assurent un support continu sur lequel sont placées les tuiles canal ;
  • La pose sur platelage. Le platelage est une couverture en briques de forme spécifique (malons) comportant des rainures destinées à maintenir aussi bien les tuiles de courant que les tuiles de couvert ;
  • La pose sur plaques ondulées. Les plaques ondulées ou plaques profilées qui assurent déjà une couverture peuvent être facilement recouvertes uniquement de tuiles de couvert qui seront maintenues par collage.

Normes et réglementation applicables à la tuile canal

Il n'existe pas de normes de fabrication imposant des dimensions précises aux tuiles canal et ce sont les différents fabricants qui proposent des tuiles de longueur et de largeur variables (25 cm à 60 cm de longueur, 16 cm à 21 cm de largeur), ce qui implique une variation du nombre de tuiles canal au mètre-carré (20 à 40 tuiles/m²).

Seule la norme française (NF) mentionnée sur chaque tuile canal par un logo réglementaire gravé dans le matériau certifie que la tuile canal est résistante au gel.

C'est le DTU, étudié selon la pente du toit et la zone climatique de la construction, qui fixe les conditions de pose et de fixation des tuiles canal. En règle générale, la tuile canal non fixée permet une certaine protection de la couverture en cas de vent violent. Quelques tuiles qui s'envolent font office de fusible à l'arrachement complet de toute une toiture. Mais dans certaines zones et en fonction de la pente du toit il est obligatoire de fixer par crochetage les tuiles canal.

Le choix d'une couverture en tuile canal ou autre est assez libre dans le cadre du DTU hormis dans les sites patrimoniaux remarquables des centres-villes, quartiers historiques et proximité de sites ou monuments classés, où l'avis des Bâtiments de France doit être obtenu.

Les autorisations éventuellement à obtenir pour refaire une couverture de toiture dépendent des travaux à réaliser :

  • Le remplacement des tuiles sans changement de matériau ni inclinaison du toit ne nécessite aucune autorisation préalable ;
  • La rénovation d'une toiture existante avec changement de matériaux de couverture mais sans modification de la pente du toit est soumise à déclaration de travaux ;
  • La modification de l'inclinaison ou de la surface d'une toiture est soumise à déclaration de travaux ou permis de construire.

Achat d'une couverture en tuile canal

Une tuile canal s'achète entre 0,5 € et plus de 1,5 € pièce en fonction de ses dimensions mais surtout de son aspect. La tuile la moins chère ayant l'aspect du neuf et un ton uni alors que les plus onéreuses ont été flammées ou vieillies donnant l'impression d'une couverture rustique.

Le prix d'une couverture en tuile canal dépend donc du prix de la tuile et de ses dimensions qui imposent une quantité au mètre carré. On peut raisonnablement indiquer une fourchette de prix depuis 15 €/m² pour les tuiles canal les plus économiques jusqu'à plus de 35 €/m² pour une tuile plus onéreuse.

Pour aller plus loin :

  • Consultez notre guide pratique de la toiture. La fabrique d'un toit n'aura plus aucun secret pour vous !
  • Trouvez le matériau le plus adapté à vos besoins grâce à notre article sur les matériaux de toiture.
  • Imperméabilisez des tuiles sans les remplacer grâce aux hydrofuges de toiture.
Toiture

Toiture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Matériaux de couverture

Sommaire