Sommaire

  • Principe du DTU
  • De quoi se compose le DTU 40.41 ?
  • Champs d’application du DTU 40.41
  • Ouvrages concernés par le DTU 40.41
  • DTU 40.41 : une obligation ?
  • Prix du DTU 40.41 : l’influence sur le coût de la construction

La couverture métallique de toute toiture, quelle que soit sa charpente, peut être réalisée par des plaques ou des feuilles en acier, en cuivre ou en zinc. Comme tous travaux de bâtiment, la toiture métallique bénéficie d’un DTU (document technique unifié) qui est souvent repris par une norme française (NF) et bien souvent européenne (NF EN). La norme NF DTU 40.41 qui date d’octobre 2004 a été reprise par la norme NF P 34-211-1 DTU 40.41 « couvertures par éléments métalliques en feuilles et longues feuilles en zinc ».

Ce DTU établit les clauses techniques types, les critères généraux de choix des matériaux et le cahier des clauses spéciales relatifs aux couvertures en feuilles de zinc, afin que les matériaux, les techniques de fixation et d’assemblage répondent à des normes d’isolation, de longévité et de résistance.

Principe du DTU

Le document technique unifié, ou DTU, est un cahier des clauses techniques rédigé par des professionnels de la construction, afin de faciliter les passations de marchés dans un domaine du bâtiment. La référence au DTU est notamment usitée entre maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre, donneurs d’ordre de travaux et exécutants, mais aussi entre les différents corps de métiers intervenant successivement ou simultanément sur un ouvrage commun.

De quoi se compose le DTU 40.41 ?

Comme la plupart des DTU, le DTU 40.41 s’articule en trois parties.

Le cahier des clauses techniques (CCT) spécifie les conditions à respecter dans le choix des matériaux, leurs conditions de mise en œuvre et notamment les associations interdites ou recommandées de matériaux entre eux (zinc-acier, zinc-cuivre, toiture zinc sur charpente bois, métallique ou maçonnée…).

Le guide de choix des matériaux (CGM) détermine les caractéristiques des feuilles de zinc et des clous et agrafes de fixation (dimensionnement, résistance mécanique, risque de corrosion ou d’arrachement).

Le cahier des clauses spéciales (CCS) renseigne sur les clauses administratives générales. Si le CCS, contient à la base la liste des travaux faisant généralement partie du marché, il peut être complété par des clauses particulières à la discrétion du maître d’ouvrage ou du donneur d’ordre comme les limites des prestations de chaque corps de métiers, les obligations envers les différents intervenants notamment pour ce qui est d’une couverture de toiture, de la mise hors d’eau de la construction.

Champs d’application du DTU 40.41

Le DTU 40.41, élaboré par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et repris par la norme AFNOR NF P 34-211-1, fait état et décrit les spécificités des produits, des matériaux, principes d’emploi et de pose, précautions et limites d’intervention des couvertures en zinc. Il indique les matériaux compatibles avec le zinc, notamment afin d’éviter les phénomènes d’électrolyse, les bonnes pratiques de mise en œuvre, les techniques de pose et les conditions d’emploi des feuilles de zinc, étanchéités, chéneaux, évacuations d’eau pour les toitures à pente et les toits terrasses.

En tant que norme française, le NF DTU 40.41 décrit les bonnes pratiques et les règles de l’art que tout professionnel doit impérativement respecter et que chaque particulier (bricoleur, autoconstructeur...) doit également mettre en œuvre aussi bien dans la construction neuve que lors d’une rénovation d’une couverture en zinc.

Ouvrages concernés par le DTU 40.41

Le champ d’application du DTU 40.41 s’applique à l’utilisation du zinc et notamment des feuilles et longues feuilles de zinc (jusqu’à 15 mètres de longueur) en tant que couverture des toitures. Il comprend des dispositions de fixation des feuilles à appliquer en fonction des zones (plaine ou montagne, zones de vent…), ainsi que les étanchéités à assurer entre les feuilles de zinc en fonction des techniques employées (à couvre-joints ou à joint debout).

Entre autres, on trouve dans le chapitre des matériaux du DTU 40.41 : caractéristiques physiques, caractéristiques dimensionnelles, état de surface et revêtement d'aspect, marquage, accessoires en zinc, bandes façonnées et couvre-joints, pattes de fixation, pointes, vis autotaraudeuses ou autoperceuses, soudure utilisée dans les travaux de zinguerie, voliges, frises, planches et lames à plancher...

Le DTU 40.41 vise toutes les couvertures en zinc des toitures planes ou cintrées de tous bâtiments (résidentiel et tertiaire) d'hygrométrie faible ou moyenne en France métropolitaine. La nécessaire ventilation des bâtiments à forte et très forte hygrométrie ne fait pas partie de ce DTU, tout comme l'interfaçage des ouvrages en zinc avec des couvertures en autres matériaux, ni les ouvrages de chéneaux, gouttières et descentes d'eaux pluviales qui font l’objet de techniques spécifiques (DTU 40.5 Couverture — Travaux d'évacuation des eaux pluviales, DTU 60.11 Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire et des installations d’évacuation des eaux pluviales).

DTU 40.41 : une obligation ?

Si l’application d’un DTU, et notamment du DTU 40.41, n’est pas obligatoire ni réglementaire (en l’absence de loi ou de règlement d’obligation à paraître), la prise en compte des normes NF et notamment d’un DTU normalisé fiabilise les exécutions de travaux et facilite les marchés contractuels entre propriétaire et constructeur ou maître d’ouvrage et maître d’œuvre. Un DTU, et notamment le CCS, ne relève que du simple accord mais apparaît comme une base de garantie de qualité, aussi bien dans la réalisation (étanchéité et résistance de la toiture) que dans ses performances (isolation thermique et phonique) tout au long de la construction.

Dans le cadre des assurances obligatoires des ouvrages de bâtiment, les assureurs évaluent les risques et indemnisent en fonction de la garantie que les règles de l’art ont été appliquées lors de toute construction et/ou rénovation. C’est sur le DTU ou sur le document technique d’application que ces règles de l’art figurent telles que validées par une certification nationale (CSTBat, NF…).

Prix du DTU 40.41 : l’influence sur le coût de la construction

Le DTU 40.41 peut s'acquérir sur le site du CSTB ou, comme toute norme NF, sur la boutique en ligne de l’AFNOR pour un peu plus de 120 €. Son application est à prendre en compte dès l’avant-projet de conception ou de rénovation de la couverture en zinc aussi bien par les architectes que pour les bureaux d’étude thermique, afin également de concilier les isolants avec ce type de couverture.

Le prix des matériaux et produits de fixation répondant aux impératifs de la norme NF DTU 40.41 n’est généralement pas plus élevé que d’autres non listés dans le DTU. Cependant, les techniques de montage, de recouvrement et d’étanchéité (tasseaux couvre-joint, joint debout, noues, traversées…) vont réclamer davantage de technique de la part d’intervenants qualifiés.

Toiture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et l'entretien
Télécharger mon guide
Toiture

Aussi dans la rubrique :

Démarches et normes

Sommaire

Déclaration de travaux ou permis de construire ?

Déclaration de travaux toiture

Quelles sont les normes à respecter ?

Toiture : les règles locales à respecter DTU toiture