Sommaire

Le toit monopente est un toit à un seul versant. Ce type de forme ou de construction est très utilisé pour réaliser des annexes, un prolongement ou un agrandissement d'un bâtiment existant. Aujourd'hui, il a une connotation contemporaine, esthétique qui correspond à un style de maison moderne comme les maisons avec une toiture plate.

Usages du toit monopente

Désignation

Le toit monopente est désigné, comme souvent dans le domaine du bâtiment, par différents qualificatifs comme toit en appentis, toit en cul levé ou toit à long pan.

Le toit monopente correspond aussi au principe de toiture à redent que l'on trouve pour les usines ou anciens bâtiments industriels : cela se présente sous forme d'une succession de toits monopentes accolés les uns aux autres. Le bas de chaque toit monopente vient buter contre le pan vertical (mur ou autre habillage) fermant l'arrière du cul levé. On emploie aussi le terme de shedspour définir cette configuration, qui peut toujours être utilisée pour des bâtiments collectifs neufs.

Utilisation

Le toit monopente est souvent utilisé pour son côté simple et économique, car son principe constructif entraîne peu de difficultés techniques et peu de contraintes. Sa structure porteuse est simple, ouverte ou fermée, elle peut être du style poteaux/poutres ou murs pleins suivant la destination et l'utilisation de la construction.

Pour réaliser un appentis (rangement), abri, auvent (véhicules) ou avant-toit (partie protégée devant une maison) n'ayant pas besoin d'être totalement fermés sur l'extérieur, une structure poteaux/poutres en béton, bois ou métal est bien adaptée. Le versant incliné est soutenu par une demi-ferme dans le même matériau. La structure peut être accolée à un mur existant ou être indépendante.

La forme de la toiture est souvent réalisée en tenant compte des fonctions du bâtiment, de son exposition aux intempéries et de la région concernée. Le toit monopente est ainsi très utilisé en montagne car il permet de plus facilement d'évacuer la neige.

La forme et l'inclinaison d'un toit conditionnent le choix de la couverture (tuiles, tôle acier, ardoises, etc.) et déterminent l'aspect extérieur du comble. Toutes les sortes de couverture sont possibles pour un toit monopente en respectant les règles de mise en œuvre : les tuiles plates sont adaptées aux fortes pentes (70 à 200 %), les ardoises ( pente > à 40 %), les tuiles canal (pente entre 25 et 50 %), les tôles sont plus adaptées à des pentes faibles.

Règles de mise en œuvre

Comme pour les autres type de toit, la pente du toit monopente est à étudier en fonction de la région, de son exposition et de la couverture utilisée suivant :

  • le DTU 40.11 pour les couvertures en ardoises ;
  • le DTU 40.14 pour les couvertures en bardeaux bitumés ;
  • les DTU 40.21 et 40.211 pour les couvertures en tuiles de terre cuite à emboîtement ;
  • le DTU 40.22 pour les couvertures en tuile canal de terre cuite ;
  • le DTU 40.23 pour les couvertures en tuiles plates de terre cuite ;
  • les DTU 40.24 et 40.25 pour les couvertures en tuiles en béton ;
  • le DTU 40.35 pour les couvertures en tôles d'acier ;
  • le DTU 40.41 pour les couvertures en zinc.
Lire l'article Ooreka

Avantages et inconvénients du toit monopente

Avantages du toit monopente

Le toit monopente permet une économie pour la construction du bâtiment car la couverture comporte moins de points singuliers à étancher (arêtiers, noues, faîtage) et car sa structure porteuse, charpente, est plus simple : pannes, chevron, et demi-ferme si on a une longue portée. De plus, la forme du toit monopente permet d'assurer plus simplement l'isolation en toiture car elle est uniforme et facile à mettre en œuvre.

Le toit monopente est une bonne solution constructive pour un bâtiment implanté en limite de propriété. En effet on est obligé de garder ses eaux de pluies sur son terrain : le toit monopente permet de le faire puisqu'il évacue les eaux d'un seul côté. Cette configuration permet de limiter les coûts car, si vous déversez vers le voisin, vous êtes obligés de récupérer les eaux par un système de dallot ou chéneau à entretenir pour que l'écoulement se fasse correctement.

Inconvénients du toit monopente

L'inconvénient du toit monopente est le volume qu'il crée : pour un bâtiment large cela donne un effet mastoc qui n'est pas toujours très esthétique. Malgré tout, sa configuration permet de créer à l'intérieur, suivant les hauteurs, une mezzanine ou un effet rampant pour augmenter le volume d'une pièce.

Étanchéité du toit monopente

La toiture a un rôle esthétique mais il ne faut pas oublier qu'elle est destinée fonctionnellement à permettre un bon écoulement de l'eau de pluie vers les évacuations. Le toit monopente assume simplement ce rôle car il n'a qu'un seul sens de pente, il a une continuité parfaite (aucun angle rentrant ou sortant sous forme d'arêtier ou de noue). S'il est accolé, il faut prévoir des liaisons assurant une bonne étanchéité pour lui et son voisin : traitement de la pénétration avec un mur en partie haute avec un solin, en partie basse avec un chéneau et sur les côtés (en rives), bande de solin et garniture métallique.

Lorsque la construction en toit monopente est indépendante, le haut de toit se finalise par des rives de têtes réalisées à l'aide de faîtières en terre cuite ou grâce à une garniture métallique pliée. Ces rives de tête permettent que le toit monopente assure l'étanchéité de la construction, et évacue les eaux de pluies sans encombre. En bas de pente, on peut installer une gouttière pendante pour récupérer et évacuer les eaux pluviales vers où on le souhaite. Pour les abris ou auvent, souvent on laisse dégringoler les eaux de pluies, mais pour protéger le bâtiment et les utilisateurs, on réalise des débords de toit permettant d'écarter un peu plus loin ces eaux de ruissellements.

Lire l'article Ooreka
Toiture

Toiture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et l'entretien
Télécharger Mon Guide

Aussi dans la rubrique :

Types et formes de toit

Sommaire