Isolation de toiture par l'intérieur

Sommaire

C’est dans la toiture que les déperditions thermiques d’une maison sont les plus importantes. La chaleur produite à grand frais monte vers les plafonds et le toit où, sans isolation, elle se disperse au travers de la toiture. En période de chaleur, le toit exposé au rayonnement solaire surchauffe l’habitation lorsqu’aucune isolation ne vient interrompre la transmission des calories. L’isolation de la toiture par l’intérieur est un remède simple et efficace à l’inconfort thermique qu’il est possible d’appliquer à toute maison individuelle. Découvrez le principe et les solutions d’isolation de la toiture par l’intérieur de la maison, et la mise en œuvre de celles-ci.

 

 

Principe et solutions d’isolation d’une toiture par l’intérieur

Il est indispensable d’assurer l’isolation thermique d’une toiture. Lorsque la construction est récente, notamment labellisée BBC (Bâtiment Basse Consommation) comme l’exige dorénavant la RT2012, cette isolation performante existe. Mais sur une maison ancienne, l’isolation peut être insuffisante, et même inexistante sur des constructions rustiques. Il existe deux grandes possibilités d’isoler une toiture :

  • Avec démontage de la couverture : c’est le cas de l’isolation sous toiture qui réclame que des isolants soient posés sur le toit avant de refaire la couverture d’étanchéité (tuiles, ardoises…). Cette solution est efficace mais onéreuse en raison du démontage de la couverture, à moins que l’on n’en profite pour remplacer la couverture du toit dans le cas d’un désamiantage ou de tuiles poreuses ;
  • Sans démontage de la couverture : par l’intérieur de la maison (combles ou grenier), dès lors que la face interne de la toiture est accessible. C’est la solution la moins onéreuse qui ne consiste qu’à acquérir et fixer des isolants choisis selon leur nature et leur épaisseur en fonction de l’espace disponible et de leurs performances.
Consulter la fiche pratique Ooreka

Le principe de pose d’isolants par l’intérieur consiste donc à déterminer d’abord quel(s) isolant(s) et protecteurs des isolants poser, puis où et comment les poser.

  • Le choix des isolants : plusieurs choix sont possibles selon la nature et l’épaisseur du matériau. La performance des isolants peut être consultée sur le comparatif des matériaux d’isolation thermique et leur épaisseur doit pouvoir s’adapter à l’espace disponible pour leur emplacement sous le toit. La performance en termes de déphasage thermique doit également être consultée, notamment en régions chaudes ;
  • L’épaisseur des isolants : le choix se fait en fonction de l’épaisseur des chevrons de la toiture. En général, le plus simple est de choisir une épaisseur d’isolant inférieure ou égale à la hauteur des chevrons disponibles afin de pouvoir fixer facilement l’isolant entre les chevrons. À noter qu’afin d’assurer la finition esthétique de la face intérieure de la toiture, un revêtement pourra être ensuite vissé sur les chevrons afin de masquer visuellement les isolants et leur protection.
  • Le type de pose : en fonction de la structure du matériau de l’isolant, souple ou rigide, celui-ci pourra être soit collé avec une colle mastic isolante, soit agrafé ou cloué.
Lire l'article Ooreka

Mise en œuvre et prix de l’isolation toiture par l’intérieur

Le premier choix à faire dans un projet d’isolation est de déterminer, selon son budget et ses disponibilités financières immédiates, si l’on souhaite poser soi-même l’isolation ou la faire poser et bénéficier des aides à l’amélioration de la performance énergétique (CITE, Éco prêt à taux zéro, aides ANAH, etc.). Si on pose soi-même les isolants, on économise les frais de pose par un professionnel mais sans pouvoir bénéficier du crédit d’impôt pour la transition énergétique qui viendrait en déduction du prix global de la réalisation.

La réalisation de l’isolation va se faire en fonction de la texture de l’isolant choisi :

  • Les isolants souples comme les laines minérales sont vendus en rouleaux qu’il faut découper aux dimensions requises puis qu’il faut fixer ensuite par agrafage ou clouage aux chevrons en respectant un recouvrement étanche permettant de limiter les ponts thermiques. La liaison des pans entre eux et des pans aux chevrons peut être rébarbative alors que la découpe des laines minérales peut être source d’allergies cutanées et/ou respiratoires ;
  • Les isolants semi-rigides comme les panneaux synthétiques et quelques panneaux en végétaux et résidus de végétaux sont faciles de mise en œuvre, d’autant plus que certains sont déjà revêtus de film réfléchissant augmentant leurs performances ainsi que parfois de l’indispensable membrane frein vapeur. Il suffit de les insérer entre les chevrons et de les fixer généralement par collage afin de préserver l’intégrité de leur surface ;
  • Les films réfléchissants sont ultra-minces et peuvent se poser partout, y compris en place ou en complément d’isolants plus épais, mais servent également à parfaire l’isolation en recouvrant les chevrons.

Les prix varient en fonction de la nature de l’isolant choisi et de la pose par un artisan RGE ou soi-même. Le prix d’achat des matériaux et fournitures s’étend de 15 € à 25 € le m² environ auquel il faut ajouter le prix de la pose si celle-ci est effectuée par un professionnel (40 € le m² environ).

Dans tous les cas, et d’autant plus si on fait étudier l’isolation de la toiture par l’intérieur par une entreprise RGE, le montant des aides financières et incitations fiscales pour la transition énergétique (crédit d’impôt notamment) auquel on ajoute les économies en énergie réalisées font de cette isolation une opération rapidement amortie financièrement.

Toiture

Toiture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Étanchéité et isolation

Sommaire