Sommaire

La toiture plate investit peu à peu nos habitations, au détriment des toitures en pente et arrondies. Elle permet de bénéficier d'un espace de vie extérieur et d'exploiter au maximum les mètres carrés, notamment en ville. De nombreuses toitures plates se voient transformées en toit végétal, qui offre également l'avantage d'isoler de la chaleur et du froid.

 

 

Deux types de toit végétal

On distingue deux types de toits végétaux :

  • Les toitures à végétalisation intensive :
    • elles s'apparentent au jardin suspendu : on parle alors de toiture terrasse ;
    • elles nécessitent un substrat d'une épaisseur supérieure ou égale à 15 cm, ainsi qu'un système d'arrosage ;
    • elles sont systématiquement installées par des professionnels.
  • Les toitures à végétalisation extensive :
    • elles nécessitent un substrat d'une épaisseur de 5 cm minimum, pouvant aller jusqu'à 15 cm ;
    • elles sont idéales pour sol pauvre ;
    • le système d'arrosage est optionnel ;
    • elles sont réalisables par les amateurs.

Toit végétal : de nombreux avantages

Le toit végétal offre de nombreux avantages, notamment en ce qui concerne l'isolation :

  • du froid ;
  • des intempéries ;
  • du bruit ;
  • des courants d'air.

Un substrat enherbé est par ailleurs très résistant au feu et prolonge la durée de vie du bâtiment.

D'un point de vue écologique :

  • Les végétaux présents sur le toit fixent poussières et pollens en élevant le taux d'humidité dans l'air pollué des zones urbaines.
  • La terre absorbe les particules de plomb et de carbone, ce qui permet d'abaisser le taux de CO2 dans l'air.

Installation du toit végétal extensif

Lorsqu'il s'agit de petites surfaces, il est possible de faire l'installation soi-même en respectant certaines règles :

  • Respect de la pente :
    • pente de 5° minimum jusqu'à 35° avec système de retenue anti-glissement ;
    • création d'une structure de bois, de béton, etc.
  • Création d'une étanchéité :
    • utilisation d'une bâche EPDM, vendue en rouleau de différentes largeurs, pour éviter un nombre de joints trop importants ;
    • une bâche de bassin peut également être utilisée.
  • Création du drainage :
    • en argile expansée ;
    • en brique concassée ;
    • en pouzzolane ;
    • avec une membrane de drainage, etc.
  • Pose d'un voile anti-racines en :
    • toile non tissée ;
    • géotextile ;
    • feutre, etc.
  • Pose d'un substrat de 7 à 15 cm d'épaisseur, léger et retenant l'eau.
  • Plantation et réalisation de la bande périphérique en gravier.
  • Un engrais retard ou organique peut-être nécessaire la première année.

Entretien du toit végétal : arrosage et mauvaises herbes

Il est nécessaire de vérifier la première année que des herbes sauvages ne s'installent pas. Si tel est le cas, le désherbage manuel sera inévitable.

Par ailleurs, il faut désherber 4 fois par an pour assurer la pérennité des plantes : à défaut, celles-ci étoufferont sous la prolifération de plantes sauvages, souvent envahissantes.

En été, les arrosages sont souvent obligatoires, notamment en cas de fortes chaleurs. Le substrat étant de faible épaisseur, il se dessèche très vite.

Des plantes adaptées aux toits végétaux

Il convient de choisir des plantes couvre-sol, ceci afin d'assurer une bonne couverture qui empêche les mauvaises herbes de s'installer aidera à la stabilisation du substrat. Les sedum sont des plantes particulièrement adaptées aux toits terrasses. Cette catégorie comprend plus de 400 espèces de plantes de rocaille ou de petits arbustes vivaces, qui :

  • stabilisent le sol ;
  • supportent un sol pauvre et drainant ;
  • nécessitent un arrosage relatif.

Vous pouvez bien sûr choisir de mélanger des sedums dans un souci esthétique.

Voici quelques recommandations pour le choix des plantes de votre toit terrasse :

  • harmonisez la couleur du feuillage ;
  • choisissez des sedums persistants ou semi-persistants à la floraison tardive ;
  • renseignez-vous sur les plants qui supportent votre climat :
    • hivers humides, climat méditerranéen, etc. ;
    • exposition (plein sud, ombragé, etc.).

Prix d'un toit végétal : environ 40 € le m²

Vous trouverez dans le tableau ci-dessous un récapitulatif des prix estimés pour un toit végétalisé de 100 m² :

Type de produit pour un toit végétal de 100 m² Fourchette de prix
Étanchéité (toile EPDM) Environ 1 350 €
Drainage et film géotextile Environ 900 €
Substrat (terre végétale + pouzzolane sur une épaisseur de 10 cm) Environ 600 €
Végétation Entre 300 et 400 €
Lire l'article Ooreka

Nous pouvons si vous le souhaitez, vous mettre en relation avec un ou plusieurs professionnels de la toiture. Ils pourront vous proposer un devis gratuit et sans engagement.

Toiture

Toiture : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Types et formes de toit

Sommaire

Structure du toit

Ouverture de toit Charpente de toiture

Comparatif des formes de toiture

Quelle forme pour sa toiture?

La toiture en pente

Toit monopente Toiture à quatre pans Toiture à deux pans Toit en pente